Rectification: les souris triment!

Manue décolle ce matin pour une petite semaine de vacances, bien méritée!
Hier soir, nous avons reçu un mail de notre chef d’orchestre de chantier préférée, petit point d’avancement du projet Eugénie Street:

  • La chaudière, la pompe de relevage, le lavabo de la buanderie, les WC de l’étage, et le robinet extérieur ont été installés pendant notre absence.
  • Les travaux de maçonnerie sont faits.
  • L’électricité a bien avancé.
  • Les murs d’une chambre sont prêts à peindre!
  • Les plafonds sont en cours, les autres murs aussi, et ça continue la semaine prochaine.

Du coup, je me dois de rectifier le titre de mon post précédent: Quand le chat n’est pas là, les souris triment!

C’est vraiment chouette, et pourvu que ça dure! Quand on entend très régulièrement des histoires d’horreur sur les chantiers qui se passent mal, les retards, des artisans pas fiables, trop chers, râleurs, les mauvaises surprises dans les plafonds, les sols, les murs ou les tuyaux qui viennent plomber le budget… on se dit que:

  • soit on a trouvé la meilleure des meilleures pour l’assistanat à la maîtrise d’oeuvre – qui sait selectionner et s’entourer de super artisans (fiables et sympathiques) et qui coordonne tout ça de main de maître.
  • soit on a une chance incroyable!

Certes, le chantier n’est pas bouclé -loin de là- mais ce matin je me dis qu’il y a un peu des deux!

Advertisements

Mais Manue, concrètement…?

Plusieurs lecteurs de ce blog, m’ont posé la question suivante : ‘Mais, en fait, concrètement, elle fait quoi ta copine « Manue Chef d’Orchestre » ? 

Du coup, j’ai repris sa proposition de mission pour vous répondre précisément.

Avant de faire appel à Manue, on se disait qu’on pouvait peut-être coordonner le chantier nous-mêmes : certes c’est une grosse, grosse rénovation, mais il n’y a pas de construction, pas de permis de construire à obtenir, bref – on pensait que c’était jouable.

Et puis nous nous sommes souvenu:

  1. Que si nous nous sentions relativement à l’aise pour parler peinture, revêtements de sol ou menuiseries, nous n’avions aucune connaissance technique pour discuter plomberie, électricité, maçonnerie, les trois gros postes du projet.
  2. Que nous n’y connaissions rien en planning de chantier et que nous n’avions pas prévu de prendre un congé sabbatique pour coordonner le bal des corps de métiers. Ca parait simple comme ça, planifier un chantier, mais dites-moi :
    Qui vient en premier du plombier, de l’électricien, du plaquiste, ou du maçon ? Puis qui revient, avant que le précédent ne perce que sais-je en sous-œuvre pour le suivant ?
  3. Nous nous sommes souvenu que nous n’avions pas un carnet d’adresses rempli d’artisans sérieux, fiables et aux tarifs raisonnables ; et que les Pages Jaunes n’étaient peut être pas le meilleur point de départ.
  4. Que notre budget travaux est serré-serré et qu’il serait dangereux que ‘ça parte dans tous les sens’.
  5. Que notre objectif est d’emménager en Juillet, parce que le double loyer c’est sympa, mais pas hyper sympa. Conséquence: le temps est compté, et il serait dangereux que ‘ça parte dans tous les sens’.
  6. Qu’on avait 3 enfants de moins de 6 ans, et envie de passer un peu de temps avec eux après le boulot !

Voici la proposition de mission de Manue Chef d’Orchestre

Etude du projet :

  • Visite des lieux, relevé d’état des lieux (métré), réalisation des plans cotés
  • Propositions d’agencements pour: la suite parentale, la cuisine, le bureau, la chambre sur le demi-pallier, les toilettes à l’étage, le sous-sol
  • Accompagnement dans le choix des matériaux et des couleurs: peintures, papiers peints, sols…
  • Réalisation de plans ou descriptifs techniques nécessaires aux différents corps de métier

Réalisation du projet:

  • Recherche des artisans
  • Etude et choix des meilleurs devis
  • Organisation du chantier
  • Suivi du chantier
  • Livraison du chantier

Les travaux ‘pro’ ont commencé ce matin : c’était donc le plombier en prem’s.
Heureusement que nous avons réfléchi un peu avant de nous lancer tous seuls.

Et qui c’est qui va gérer ? (III) Manue Chef d’Orchestre

Il faut que je vous parle de notre chef d’orchestre. Elle s’appelle Manue.
Sa carrière n’a pas du tout démarré dans la déco ou dans le BTP. Et pourtant, au fil des ans et des rénovations dans les appartements et maisons où elle a vécu, il semble que cette activité se soit imposée comme sa reconversion idéale.

Contrairement à beaucoup dans ce métier, elle n’a pas changé sa carte de visite après avoir rêvé d’une nouvelle vie pendant toute une saison de “Coté Maison” ou de “D&Co”.
Elle a opté pour du sérieux. Une formation complète, couvrant l’ensemble des corps de métiers et incluant toute une partie technique. Ca lui permet aujourd’hui de discuter ré-agréage, ampères, piquages, et liaison équipotentielle sans avoir l’air du tout blonde  – ce qui tombe bien puisqu’elle est brune.

Manue est une copine.
Je sais, je sais.
J’entends déjà les « Mais t’es cinglée, tu fais bosser une copine ?! C’est le meilleur moyen pour flinguer les amitiés ça » ou encore « Quoaaa ?! Non mais ça va pas bien vous! Elle vient à peine de monter sa boite, et vous lui confiez la gestion du chantier ?! »

Les posts qui vont suivre nous dirons si nous avions raison ou non de faire ce choix. Pour l’instant, on est plutôt confiants.
Nous sommes à J moins 4 de la signature définitive ; à J moins 5 du démarrage des travaux (le week-end prochain, on décolle les papiers peints…)
Depuis mi-janvier Manue fait défiler les artisans sur le futur chantier. Elle nous aide à affiner notre projet et à estimer le budget le plus juste.
Elle connait déjà la maison mieux que nous.

Et qui c’est qui va gérer ? (II) – Curriculum ‘La main à la pâte’

Mon historique de carrière dans le BTP peut se résumer à :

Années 70 : néant, si on exclut les châteaux de sable

Années 80 : néant

Années 90 : décollage de papier peint chez ma grande sœur. Dans mon souvenir c’était très dur.

Années 2000:

  • Récupération/décapage de tomettes (option apéro) chez des copains
  • Tentative de sauvetage de tomettes dans un petit appartement à rénover. Motivée, je décrète que je vais « ravoir » les vielles tomettes rouges de la cuisine. Après 2 demi-journées accroupie à gratter ce qui était dessus en essayant de ne pas abîmer ce qui était dessous, j’abandonne. Je laisse la place à Mr Jaja qui m’a mis un carrelage crème totalement fade à la place.
  • Découpe et pose de jonc de mer, avec pour seuls outils un vieux cutter et une paire de ciseaux de papeterie. Les finitions n’étaient pas top, mais il est encore dans l’appartement. Une immense fierté.
  • Découpes en diagonale et pose de barres de seuil en alu. J’étais aidée par un ami ingénieur et, c’est important, appliqué. Bon, ok j’avoue : je passais les outils, je faisais office d’étau vivant pour les barres à scier, et surtout, je refaisais le monde avec sa femme.
  • Ponçage et vitrification: Je voulais impressionner mon amoureux. On a poncé et vitrifié environ 40m2 de son appartement parisien. Il avait fallu attaquer du ré-agréage sous la moquette. Ca crée des liens. J’en garde un très bon souvenir.

Années 2010:

  • Peinture de la chambre de mon fils aîné. Pas trop les finitions. 

Je crois que c’est tout.……et quand on huile les plans de travail Ikea, ça compte ?

Et qui c’est qui va gérer?!

Nos trois garçons, la World Company I et la World Company II nous tiennent bien occupés.  On est même parfois un peu largués quand il s’agit de plannifier nos vacances.  J+3 semaines, pour nous, c’est du long terme.

Et puis, soyons honnêtes: planter un clou, changer une ampoule, je gère. Monter un meuble, je maîtrise. Peintre un mur droit, ça passe. Mais orchestrer la rénnovation d’une maison, prévoir et chiffrer ce qui est nécessaire (electricité, plomberie, chauffage, isolation etc.), ce qui sera superflu -pour Mr Banque en tout cas- (sols, peintures, terrasse en bois, déco, déco, déco), plannifier, coordonner tous les corps de métier, comprendre le jargon de Raymond (le plaquiste) ou de Jean-Patrick (l’electricien), gérer les conflits (de personnes ou d’emploi du temps), bref, orchestrer la rénnovation d’une maison, ça, c’est autre chose.

Orchestrer la rénnovation d’une maison, en fait, c’est un peu comme ‘faire un lit à fond’… j’ai jamais fait ça.

Alors, qui c’est qui va gérer?!