Top Chrono!

Les enfants sont partis au parc.Il fait beau pour la première fois depuis, quoi ?, trois mois?! J’ai deux heures devant moi pour finir de poncer cinq portes et cinq tiroirs. Il est temps d’en finir avec ce meuble:
Top chrono !

20130520-102050.jpg

Advertisements

Ponceuse chic et choc

J’ai eu droit à l’aide précieuse d’une ponceuse chic et choc cet après midi! Du coup, on a bien avancé sur le ponçage grains fins du grand meuble Rhône Froid…Merci C!

20121118-213249.jpg

Ce qu’il reste à faire:
– finir de poncer les tiroirs et la dernière porte au gros grains
– reponcer les 5 portes et les tiroirs au grains fins
– acheter une fine planche de bois pour recouvrir le haut du meuble (pas ponçable)
– vernir le tout (le plus mat et le plus incolore possible, mais il faudra s’attendre à une coloration de réaction – les tanins c’est ça?)
– réparer la poignée coquille (cassée quand on l’a dévissée), ou en trouver une autre identique
– peindre les dites poignées avec le super produit anti-rouille de Manue, et les remettre!

Leroy Merlin vs. Kiloutou, le match

Je reviens quelques semaines en arrière, une poignée de jours avant notre déménagement….

20121009-005431.jpg
Mon homme et moi avions posé notre journée, et l’objectif était simple: poncer le salon le vendredi, puis vitrifier le week end. Les enfants étaient “casés”, et le temps était compté: la cuisine était livrée le surlendemain dans le salon, installée le jour d’après, et le déménagement suivait de peu.

L’homme d’Eugeniestreet file dès le réveil vers le soleil levant: direction Leroy Merlin – notre fournisseur premier dans cette aventure de rénovation. Il y récupère la ponceuse que nous avions réservée.
Nous prenons le temps de bien lire la notice, d’ajuster la bande abrasive, de comprendre la mise en route, le geste à adopter. Nous sommes plutôt confiants. Il y a quelques années, nous avons poncé notre appartement parisien, avec une ponceuse similaire et un beau résultat.

Retour dans le salon – la ponceuse bien en main. Puis, comme diraient nos garçons: “1, 2, 3, feu-go-partez!” et là, krrrrrrrrrrrrrrraouchrrzrrrrrrrrhhhhhh
et quelques centimètres plus tard, un trou dans le parquet.

Bon. On respire. Pas de panique. Relire la notice. Bien comprendre. Réessayer (mais cette fois-ci dans un coin du salon un peu moins voyant, au cas où)

Au second passage, pas de ponçage, rien qu’une trace irrégulière sur le vernis.

Bon, trouvons de l’aide. Nous avons la Carte Maison Leroy Merlin, il doit bien avoir une hotline bricoleur? On dirait que oui. Après quelques tentatives, nous parlons à un employé dans la région de Lille – fort sympatique- qui a l’air surpris que notre appel aboutisse à son bureau, et ne peut nous aider. Bon. Et en appelant le SAV, ou le service location de notre magasin local ? Nous allons bien trouver quelqu’un à qui parler et qui nous aidera? Non.

C’est déjà la mi-journée. Mon homme retourne chez Leroy Merlin et rend le matériel. Pas de solution à notre problème- et en guise de geste commercial nous ne paierons pas la location (… -vous lisez ma pensée là?) Il faudra tout de même régler la bande abrasive que nous avons utilisée 9 secondes 42 environ…

Nous sommes passé au plan B: Kiloutou. Et c’est reparti: banlieue, chèque, retour à la maison. Nous avons recommençé – un peu tendus – les mêmes gestes avec un nouvel appareil. L’appareil ressemble à celui de Leroy Merlin. La grande différence c’est que cette fois ci, la machine est visiblement calibrée, reglée correctement, et tout marche.

Au cours de l’après midi et du week end, nous avons eu 3 questions: sur la machine, le sac à poussière, mais aussi le dimanche, une question ‘collatérale’ sur le choix de pinceaux pour le vitrificateur. Les 3 fois nous avons appelé la hotline Kiloutou, et à chaque appel il n’a fallu que quelques secondes pour que nous parlions à quelqu’un. A chaque fois la personne était avenante, compétente, et connaissait la machine et les différents types de parquets. A chaque fois, nous avons eu une réponse satisfaisante à notre question.

Une moralité? A chacun son job!

Nous aimons beaucoup Leroy Merlin et resterons fidèles à cette enseigne pour le bricolage et peut être un peu le jardinage ou la décoration, mais la location de matériel n’est visiblement pas leur coeur de métier, et nous n’y louerons plus de matériel c’est sûr.

Kiloutou a gagné ce match, haut la main.

Notre fidélité à l’une ou à l’autre enseigne n’a peut être pas beaucoup d’importance pour ces marques, officiellement indépendantes mais me semble t’il un peu cousines issues-de-germaines au sein du clan Mulliez… A ce propos: j’ai appris plein de choses sur les enseignes de l’Association Familiale Mulliez en llisant cet article de kelmagasin.com trouvé au hasard de Google; (notez que tout comme Wikipédia, je ne garantis pas les sources mais ce site à l’air fiable et documenté)

Une idée pour Leroy Merlin: pourquoi ne pas arrêter votre activité de location en nom propre et ouvrir des “corners Kiloutou” sur les sites de vos magasins? C’est possible le co-branding en famille non?
:-)

20121009-005522.jpg

20121009-005541.jpg

20121009-005623.jpg

20121009-005711.jpg

Mon homme et vos conseils

Mon mari m’a épatée ce long week end de Pentecôte: il a décrété qu’on avait assez trimé sur l’escalier et qu’il fallait en finir. Samedi, dimanche, lundi, il a enchaîné les heures sur le chantier, pendant que je gardais les enfants.

Je n’ai passé que 4 ou 5 heures sur ces marches ce week end – lui – je n’ose pas faire le total – est rentré à 9 heures hier soir tout empoussieré et vanné. Il a poncé, poncé, poncé. A la main, à la machine, grain 80, grain 120…

Et il a réussi! Grâce à sa determination et à son sens de l’effort samivelien, l’escalier est prêt(*) à vitrifier!

A ce propos, nous voudrions faire une vitrification incolore et mate…des conseils de produits?

20120529-093655.jpg

(*) bon ok, il reste quelques lames à terminer sur le demi-palier – mais c’est de la gnognotte par rapport aux détails de la rampe, aux contre-marches, aux plinthes etc!

New, by popular demand and for our Canadian and English speaking friends: The Maple summary!
This one is about my brave husband who declared last Friday we had to finish sanding our stairs this very week end- it had taken too much of our time already- and well he did it!